Quelles différences entre conduite accompagnée et conduite supervisée ?

L’obtention du permis de conduire est conditionnée au respect d’un processus bien déterminé. Ainsi, à la maîtrise du Code de la route s’ajoute la maîtrise de la conduite avant l’examen de permis. Pour ce faire, deux occasions s’offrent à vous. Vous pouvez ainsi choisir la conduite accompagnée ou la conduite supervisée. Bien que l’objectif reste le même dans les deux cas, chaque option a sa particularité et présente des avantages précis. Avant de déterminer les différences entre la conduite accompagnée et la conduite supervisée, il sera intéressant de bien comprendre les deux notions.

Quelles sont les bases communes à la conduite accompagnée et à la conduite supervisée ?

différences entre conduite accompagnée et conduite supervisée Les critères de la conduite accompagnée et de la conduite supervisée sont presque identiques. Les deux formes de conduite nécessitent l’assistance d’une tierce personne. Dans un premier temps, l’accompagnateur doit être titulaire d’un permis de catégorie B sans interruption pendant au moins 5 ans. Il doit avoir signé au préalable un contrat avec l’auto-école et disposer de l’autorisation de l’assureur du véhicule avant d’assister le conducteur pendant une conduite supervisée ou accompagnée. Ainsi, aussi bien la conduite supervisée que la conduite accompagnée contraignent l’accompagnateur au respect des bases précises de conduite.

De son côté, le candidat peut avoir plusieurs accompagnateurs appartenant à sa famille ou pas, dans les deux cas de conduite. Toutefois, ces formules nécessitent une inscription particulière dans une auto-école classique. Il s’agit en effet de deux modules incompatibles avec les auto-écoles en ligne. Vous ne pourrez ainsi pas suivre leur formation en ligne. En effet, la conduite supervisée sert à compléter par une phase de conduite supervisée une formation initiale dans une auto-école de conduite. Bien que différent, à quelques égards, la conduite accompagnée s’inscrit dans la même logique.

En quoi la conduite accompagnée diffère-t-elle de la conduite supervisée ?

La conduite supervisée et la conduite accompagnée permettent de conduire avec un accompagnateur avant l’obtention du permis. Cependant, encore appelée AAC (apprentissage anticipé de la conduite), la conduite accompagnée est accessible à tous, dès l’âge de 15 ans. Avant le démarrage des séances de conduite, un rendez-vous est pris entre le conducteur, l’enseignant et l’accompagnateur pour fixer les compétences à peaufiner. En conduite accompagnée, le candidat doit rouler avec son accompagnateur pendant au moins 1 an et parcourir un minimum de 3000 kilomètres. Pour finir, la conduite accompagnée aide à réduire la période probatoire à 2 ans.

À la différence de l’autre, la conduite supervisée n’est accessible qu’à partir de l’âge de 17 ans. De plus, elle se présente parfois comme une forme d’échappatoire après l’échec à l’examen du permis de conduire. Elle permet en effet de continuer à rouler à moindres frais en attendant de repasser l’examen. À la suite de la conduite supervisée, la période probatoire après l’obtention du permis de conduire est maintenue à 3 ans. Cette formule n’est également soumise à aucune condition de durée ou de distance minimum parcourue. Ainsi, tandis que l’autre investit dans l’efficacité et la confiance en soi, la conduite supervisée est plus portée vers l’acquisition rapide des performances.